CENTRE NORD DU NICARAGUA        (CORDILLERA ISABELIA)

Région de Montagnes, de Forêts vertes, de Cascades, de l’agriculture et de Routes du café, de la fabrication des Cigares et du Communautarisme

 

 

Au centre nord du Nicaragua, à deux heures de route de Managua, parmi des hautes terres recouvertes de grandes forêts luxuriantes et d’exploitations agricoles, souvent familiales, débute une vaste région offrant une expérience touristique différente, loin d’un tourisme des plages.

 

En grimpant dans les hautes terres de la CORDILLERA ISABELIA, la température devient plus tempérée et les conditions de la région (climat plus frais, sol volcanique et taux d’ensoleillement élevé) ont favorisé la forêt humide et une agriculture avec des cafés et du tabac à cigare aux caractéristiques organoleptiques exceptionnelles.

 

Cette région a été occupée très tôt par des communautés autochtones et a été le théâtre de plusieurs des batailles des périodes troubles de l’histoire du Nicaragua.  Les habitants sont accueillants et ont su développer un esprit de collaboration permettant la mise sur pied de plusieurs projets de développement collaboratif et de coopération.

 

L’exploration de la région se prête à la découverte de paysages de montagnes et de vallons, de charmants villages, à la pratique de randonnée pédestre dans de vastes forêts, à l’observation de la faune et de la flore variées et à la découverte de plantations de cafés et de cascades aux eaux cristallines.  La région compte aussi un canyon de 4,7 km, entouré de falaise, auquel des eaux limpides de couleur émeraude s’y déversent, permettant la baignade et du rafting.

 

Nous recommandons la présence d’un guide pour vous accompagner dans cette partie du Nicaragua afin de vous permettre de maximiser votre expérience puisque plusieurs des destinations touristiques les plus intéressantes de la région ne sont pas très publicisées.

 

Il est aussi possible de vivre une expérience de proximité auprès de nicaraguayen pratiquant un tourisme solidaire en demeurant chez des membres de certaines communautés.  Avec cette expérience, en échange d'une modeste contribution, vous partagerez l'intimité d'une famille du Nicaragua, leur demeure et partagerez leur repas.  Vous disposerez d'une chambre privée ou d’un logement, modeste mais propre.  Le coût de votre hébergement aidera la famille comme moyen alternatif de développement économique.

 

À notre avis, la visite de la région CORDILLERA ISABELIA requiert un séjour d’au-moins trois jours (deux nuits).  Votre expérience pourrait être encore plus satisfaisante en demeurant une ou plusieurs journées additionnelles.  Pour l’excursion dans le canyon, l’embauche d’un guide local sera recommandée et nous pourrons alors vous servir d’interprète.

 

Quelques attractions à faire dans cette région :

 

Estelí, le diamant de Las Segovias

 

 

La ville d'Estelí est située à environ 140 km au nord de Managua.  Sa région métropolitaine compte plus de 200 000 habitants.  Surnommée, le «Diamant de Las Segovias», elle revêt une importance économique considérable pour le Nicaragua.  Sa position géographique en fait un arrêt obligatoire lors de toute visite dans le nord du pays.

 

Une promenade dans la ville d'Estelí permet d’admirer des peintures murales exprimant différents thèmes historiques du Nicaragua.  On peut aussi visiter la cathédrale en face du parc central.

 

Estelí est aussi une ville de fabrication de cigares.  Il est possible de visiter un atelier de fabrication artisanale de cigares et y apprendre l’art de la confection de ceux-ci, depuis la sélection des feuilles de tabac, le processus de séchage, l’élaboration des cigares à la main et jusqu’à sa mise en boîte pour la vente.  La ville est aussi réputée pour ses ateliers de fabrication de bottes de cowboys.

 

La région d’Estelí offre aussi de magnifiques paysages aux randonneurs.  À proximité, on retrouve plusieurs réserves naturelles (Cerro Tisey-La Estanzuela, Miraflores-Moropotente, Canta-Gallo et La Patasta) offrant aux amateurs de la Nature un accès privilégié.

 

La réserve naturelle de Tisey-Estanzuela

 

Située à seulement 12 km de la ville d'Estelí, cette réserve naturelle se trouve à 1 500 mètres d'altitude.  Le climat de la réserve est agréable et on peut parcourir avec plaisir plusieurs sentiers avec de beaux paysages.  Également, on y retrouve de nombreux points de vue pittoresques sur la plaine du Pacifique du Nicaragua.

 

À proximité de la réserve, on trouve la communauté de Garnacha.   Dans cette communauté, on pratique une agriculture et un tourisme communautaire.  On peut apprécier plusieurs différentes activités économiques locales telles que la fabrication de fromage réputé.  Il est aussi possible de visiter les fermes communautaires du village et même, si on le désire, d’y faire des travaux pour aider la communauté.  Les voyageurs peuvent aussi vivre une expérience typique en demeurant chez une famille nicaraguayenne, dans une chambre privée ou dans une maison perchée dans un arbre.

 

Un sentier fascinant permet aussi d’apprécier les nombreuses œuvres réalisées par un sculpteur, sur des pierres de toutes tailles, certaines ayant été sculptées à même les flancs de la colline de Jalacate.

 

Réserve naturelle Miraflor

 

À seulement 30 km de la ville d’Estelí, on retrouve la Reserva natural Miraflor.  La réserve est une zone protégée depuis 1996 et elle s’étend sur plus de 200 km2.  On y retrouve une faune et une flore variées qui changent selon l’altitude (entre 800 à 1 500 m) et celle-ci modifie les écosystèmes de la réserve (pâturages, forêt tropical sèche et forêt tropical humide).

 

La réserve compte 236 espèces d’oiseaux et plus de 200 espèces d'orchidées.  Il est possible de pratiquer du trekking dans la réserve et d’admirer tranquillement les vallées et les champs à partir de plusieurs points de vue.  Un moyen intéressant pour se déplacer est de louer un cheval.  C’est une bonne alternative pour visiter des endroits un peu plus lointains ou plus difficilement accessibles. 

 

Le canyon de Somoto

 

 

Il s’agit d’une destination impressionnante située à seulement 14 km de la ville de Somoto.  La zone est protégée par le Nicaragua depuis 2006 et elle couvre 170 hectares.

 

Découverte «officiellement» en 2004 par un groupe de scientifiques, auparavant connu des habitants seulement, qui la surnommait Namamcambre, le canyon a été formée par la collision des plaques tectoniques il y a plus de 12 millions d’années et par des tremblements de terre qui ont causé la séparation des montagnes, laissant l’eau des rivières s’infiltrer dans cette faille de près de 5 km.  Le canyon est bordé de majestueuses falaises qui atteignent, à certains endroits, jusqu’à 100 mètres de haut.

 

L'endroit permet plusieurs activités pour en apprécier sa beauté.  On peut parcourir une partie du canyon en marchant sur les rives de la rivière entre les hautes falaises.  Un belvédère, facile à s’y rendre, offre une vue panoramique sur le canyon.  Il est aussi possible de parcourir une partie du canyon en rafting ou en se laissant entrainer par le courant sur des chambres à air gonflées.

 

 

On peut profiter de son passage dans la ville de Somoto pour déguster une friandise locale, las rosquillas, faite à partir de la farine de maïs et y observer une partie de la population se déplacer à dos d’ânes.

 

Matagalpa

 

Bien connue sous le nom de «La Perla del Septentrión», Matagalpa est située à 130 km de la capitale.  C’est une région importante du Nicaragua en raison de sa production agricole et commerciale.  Elle est maintenant également reconnue pour son potentiel touristique et on peut y trouver de nombreuses réserves naturelles, des cascades et des plantations de café, certaines écologiques, et de pratiquer l’observation des oiseaux et bien plus encore. 

 

Dans le centre de la ville, que l’on explorer à pied, on peut visiter un musée du café, la cathédrale de la ville ou simplement flâner. 

 

Dans la région, il est aussi possible de visiter des plantations de café et d’apprendre toutes les étapes de la production de ce nectar des Dieux à partir des petits fruits jusqu’à la consommation du produit fini.

 

 

Sebaco

 

Cette ville, surnommée «la ciudad del valle», est située à 30 km de Matagalpa et on peut l’atteindre par une jolie route de montagne.  On retrouve dans cette ville un marché de légumes important pour le Nicaragua d’où part la majorité des légumes et des céréales consommés au pays ou exportés. 

 

Réserve naturelle Selva Negra

 

À seulement 13 km du centre de Matagalpa, située à une altitude de 1 300 mètres, on retrouve de magnifiques forêts tropicales humides dans la Réserve naturelle SELVA NEGRA. 

 

À proximité de la réserve, on peut compter sur plusieurs choix d’hébergement, certains offrants beaucoup de confort, des restaurants de qualité, le tout permettant de rendre confortable son séjour afin d’apprécier les visites des plantations de café, des forêts tropicales, de la diversité de la faune et de la flore et pour contempler la splendeur de la nature.

 

 

Cascada Blanca

 

 

Il s’agit d’une magnifique chute d’une hauteur de 17 mètres, connue aussi sous le nom de Cascada Santa Emilia.  Elle située à seulement 18 km de Matagalpa.  À partir de la route, on peut se rendre à la cascade à pied en parcourant un sentier aménagé à travers la forêt.

 

Sur le site, on peut admirer la chute et visiter une grotte qui se trouve à l’arrière de la cascade.  Vous trouverez également un restaurant proposant une cuisine nationale et des massages de relaxation.

 

  

Réserve naturelle Macizo de Peñas Blancas

 

 

Situé à 60 km de Matagalpa, cette réserve naturelle d'une superficie de 115 km² fait partie de l'énorme réserve de la biosphère de Bosawás, la plus grande zone protégée de l'Amérique centrale.  Sa formation est principalement liée aux failles tectoniques qui ont mené à la création de la chaîne de la Cordillère Isabela il y a plusieurs millions d'années. 

 

Dans cette région, on retrouve des forêts nuageuses et pluviales, avec des altitudes variant de 800 à 1 750 m d'altitude.  Pendant la journée, la température varie entre 20 et 24 degrés Celsius.  C'est un endroit idéal pour pratiquer le trekking, avec des difficultés de moyennes à élevées, et en parcourant les nombreux sentiers, on peut découvrir des cascades et des ruisseaux, des centaines d'espèces d'animaux et une flore exceptionnelle, visiter un jardin de papillons et de grenouilles.  On peut aussi visiter une plantation de café. 

 

La région compte des hôtels de montagne très confortable.  Il est aussi possible de pouvoir vivre chez des membres de la communauté et d’apprécier leurs coutumes et leur mode de vie.

 

San Ramon

 

 

Il s’agit d’une communauté située à 12 km de Matagalpa.  Montagneuse et principalement rurale, cette municipalité a pour principales attractions ses montagnes boisées et une cascade intéressante.

 

Les habitants de la communauté ont créé une coopérative et offrent plusieurs activités de tourisme communautaire et rural, de visiter plusieurs fermes agro-touristiques de café et d’autres cultures et de découvrir des méthodes traditionnelles de production agricole.  Plusieurs familles offrent de découvrir la culture du Nicaragua en partageant leur demeure, en dégustant des plats typiques et traditionnels du pays, la musique et les danses et la médecine naturelle pratiquée par certains shamans. 

 

 

Il est aussi possible d’explorer une ancienne mine d’or et de connaître l’histoire des gisements aurifères de ce coin du pays.  Notez qu’il s’agit d’un tourisme d'aventure extrême.  Pour cette expérience, vous devrez marcher sous terre, environ 100 mètres, dans l’eau et en vous éclairant seulement avec une lampe de poche.

 

 

La région offre également plusieurs randonnées en montagnes avec de beaux points de vue.  Les sentiers permettent d’apprécier la biodiversité de la forêt, de voir des singes et des oiseaux et la riche flore. 

 

À proximité, il est aussi possible de visiter une des rares communautés autochtones de la région.  On peut venir y rencontrer des artisans de cette première nation du Nicaragua et les observer confectionner des tissus aux motifs colorés, des sacs à main, des portefeuilles et d’autres objets.  Les créations peuvent être achetées directement auprès des tisserands.

 

 

Jinotega

 

 

La ville de Jinotega, surnommée la ville des brumes, a plus de 50 000 habitants et elle est située dans une longue vallée bordée de montagnes vertes.  Elle a été le théâtre de plusieurs des conflits de l’histoire mouvementée du Nicaragua.  Le centre-ville possède un certain charme.  Jinotega est un lieu idéal pour tester des cafés « gourmets » parmi les plus réputés.  Il est aussi possible de pratiquer le trekking dans les montagnes environnantes. 

 

Près de la ville, on retrouve un immense réservoir, le lac apanás, formé par le barrage Mancotal sur la rivière Tuma.  Le réservoir a une superficie d’environ 45 km2.  Peu connu, on peut s’y baigner et l’explorer en bateau.  On peut aussi rencontrer les communautés locales, réaliser des balades à cheval en observant la nature et les nombreuses espèces d’oiseaux. 

 

Région de Nueva Segovia, «El Ocotal»

 

Cette région est adossée sur la frontière du Honduras et possède une riche histoire révolutionnaire.  Nueva Segovia a été parmi les premiers établissements des conquérants espagnols en 1534.  S’étendant sur des hauts plateaux de 1 000 à 2 000 mètres d’altitude, la région un endroit idéal pour rencontrer des cultures indigènes précolombiennes, par exemple la communauté Chorotega, qui a su préserver certaines de ses traditions ancestrales et son artisanat.

 

 

NOTRE OFFRE

 

Pour apprécier à sa juste valeur cette splendide région du Nicaragua, nous recommandons de vous faire accompagner par un guide connaissant très bien la région.  Selon vos intérêts et votre disponibilité, nous pouvons vous aider dans vos choix d'excursions à faire dans la région. 

 

En retenant nos services, vous disposerez d'un guide nicaraguayen PARLANT FRANÇAIS qui vous accompagnera pendant votre séjour et vous permettra de bénéficier de la meilleure expérience touristique possible.  Avec la présence d'un des guides de notre agence comme accompagnateur et interprète, vous pourrez mieux découvrir le tourisme communautaire de la région et apprendre la culture et la vie quotidienne des familles nicaraguayennes de cette région magnifique.

 

 

Prix :  50 U$ pour les honoraires du guide pour chaque journée d'accompagnement en excursion.  Ce montant couvre aussi l'accompagnement pour la réservation des moyens de transport pour pouvoir se rendre dans cette région et y revenir, s’y déplacer et des endroits pour les couchers, s'il y a lieu.

 

En sus :  Vous devrez assumer l'ensemble des frais de transport, des frais de repas, des frais de gîtes, des frais d'entrée, s'il y a lieu, pour vous et pour le guide de notre agence.