Région de Rio San Juan, de l'Archipel Solentiname et des réserves Los Gatuzos et d'Indio Maiz

 

Le Rio San Juan est un fleuve du Nicaragua d’une longueur de 200 km qui prend sa source dans le grand lac de Nicaragua (connu également sous le nom Cocibolca) et se jette dans la mer des Caraïbes.

La région a été le théâtre des attaques des pirates et des puissances colonisatrices européennes et elle a été âprement défendue.  Même avant la création du canal de Panama, des projets de construction d’un canal interocéanique avaient été envisagés sur la Rio San Juan dès le 18e siècle.

 

La nature grouillante de vie de cette région et des épisodes importants de l’histoire du Nicaragua se mélangent et en font une destination touristique extraordinaire.  L’isolement de la région permet un tourisme d’aventure authentique, loin de l’exubérance, de l’encombrement ou de l’artificialité d’autres destinations «populaires».  On peut apprécier la richesse de la Nature environnante avec ses multitudes espèces de flore ou de faune tropicales.  La population locale est aussi très accueillante, fière de l’intérêt que l’on porte à leur région.

 

À notre avis, la présence d’un guide est essentielle pour vous accompagner dans cette région afin de vous permettre de maximiser votre expérience et de minimiser les inconvénients causés par l’éloignement de ces destinations touristiques.  Considérant les distances à parcourir et les modes de transports, au-moins un coucher est requis.  Pour certaines des excursions, l’embauche d’un guide local avec une expertise locale pointue sera recommandée et nous pourrons vous servir alors d’interprète.

On peut débuter la découverte de la région en rejoignant d’abord la ville de San Carlos, point de départ pour explorer la région, par voie terrestre de Managua (environ 300 km et trajet de 4.30 heures) ou par avion (vol intérieur de 40 minutes à partir de Managua ou de l’Île d’Ometepe).

Depuis les quais de cette municipalité, on doit partir en bateau pour explorer les destinations les plus intéressantes sur le Rio San Juan et y découvrir sa nature exubérante, les villages de Sabalos (très authentique) et d’El Castillo (village charmant et sa forteresse) ou partir explorer l’archipel de Solentiname ou le refuge de Vida Silvestre Los Guatuzos ou la Réserve biologique Indio-Maiz.

 

Quoi faire dans la région du Rio San Juan ?

On dit que la principale attraction du Rio San Juan est le fleuve lui-même, sa faune et sa flore.  Il s’écoule vers la mer des Caraïbes, tantôt paresseusement, tantôt large et puissant.

San Carlos

La ville de San Carlos est située au point de naissance du Rio San Juan sur la côte du lac Nicaragua.  C’est le centre départemental de la région.  L’aéroport de la région y est situé.  La ville est une base idéale pour partir à la découverte de la riche biodiversité de la région.  On peut aussi y admirer des beaux couchers de soleil.

 

Boca de Sabalos

Au confluent de la Río Sabalos et de la Río San Juan, on retrouve ce petit village portuaire pittoresque d'environ 2 000 habitants.  C’est une halte paisible pour apprécier la vie tranquille sur le bord du fleuve et de faire des excursions dans la nature environnante et dans des plantations écologiques.

 

El Castillo

Cette municipalité d’environ 20 000 habitants doit son nom à l'ancienne forteresse historique «Castillo de la Inmaculada Concepción», érigée en 1666 sur un promontoire par les Espagnols, afin de protéger cette voie navigable stratégique.  El Castillo a été le théâtre de nombreuses batailles au cours de l’histoire, dont une avec le célèbre amiral Nelson.  La forteresse a été rénovée et un musée permet de saisir la riche histoire de la région.  À la base de la forteresse, on retrouve une petite ville tranquille sur le bord du Rio San Juan.  On s’y sent presqu’au bout du monde !

 


Archipel de Solentiname et ses 36 îles paradisiaques

À environ une heure en bateau à l’ouest de San Carlos, on retrouve un archipel composé de 36 magnifiques îles situées au sud du lac Nicaragua ; l’archipel de Solentiname.  En langue autochtone, son nom est Nahualt, ce qui signifie «Lieu d´hébergement».

Composé de 36 îles de tailles différentes, certaines sont peuplées de petites communautés de peintres et d’artisans (environ 1 000 habitants), d’autres sont inhabitées.  Si vous avez déjà rêvé du paradis terrestre, il devrait ressembler à l’archipel de Solentiname.  C’est un royaume de paix et de tranquillité, avec une flore et une faune inoubliables.  Chaque coucher de soleil ressemble à une aquarelle.

 

Les trois plus grandes îles de l’archipel sont Mancarrón (communauté d’artistes et d’artisans, belles balades à faire), San Fernando (sites archéologiques et pétroglyphes, randonnées sympas possibles) et La Venada (culture de l’avocat des différentes tailles, artistes, art primitif, pétroglyphes et balades à cheval possibles).

 

L’archipel de Solentiname permet de faire de l’écotourisme, des balades paresseuses sur les plages ou dans la jungle, de découvrir la vie des habitants et d’admirer l’art local, de visiter les maisons des pêcheurs, de se détendre sur la véranda de votre hôtel, de contempler les points de vue sur le lac Nicaragua ou d’observer (par exemple, sur l’île de Zapote) les différentes espèces d'oiseaux (on en dénombre plus de 75 espèces!).  Il y a aussi quelques sites archéologiques importants dans les îles (pétroglyphes à San Fernando).

Bien que l’archipel ne soit pas encore très bien connu, quelques services d’hébergement sont disponibles pour les visiteurs permettant de prolonger son plaisir.

 


Réserve de Vida Silvestre Los Guatuzos

Le refuge de Vida Silvestre Los Guatuzos est situé au large de la côte sud du lac de Nicaragua, sur une bande de terre séparant le lac et le Costa Rica.  C’est une zone de transition entre la forêt tropicale pluvieuse et la forêt sèche.  La région a été désignée comme réserve faunique en 1990.  Le trajet en bateau à partir de San Carlos pour se rendre à Los Guatuzos prend environ deux heures.

Cette réserve de près de 450 km2 est l’une des plus grandes concentrations d’oiseaux de l’Amérique Centrale (environ 370 espèces).  La rivière la plus fréquentée est le Rio Papaturro et nous amène vers la réserve.  On y retrouve une végétation luxuriante (différents orchidées et arbres de la forêt primaire), une faune abondante (singes hurleurs, singes à tête blanche, tortues, caïmans, iguanes, et plusieurs oiseaux) et une liste impressionnante de papillons et d’insectes exotiques.  C’est un endroit idéal pour les amoureux de la nature sauvage.

 

Réserve biologique Indio-Maiz

 

Cette réserve est située sur la Rio San Juan vers la côte des Caraïbes.  D’une superficie de 2 640 km2, il s’agit de la plus grande réserve naturelle du Nicaragua.  Sa forêt vierge est la plus pluvieuse du Nicaragua et sa diversité faunique est étonnante.  Elle été désignée réserve de la biosphère mondiale par l’UNESCO.

Bordée par la côte des Caraïbes à l’est, la rivière Bartola à l’ouest et le Rio San Juan au sud. La réserve est traversée par les fleuves Maiz et Indio, dont elle tire son nom.

 

Longtemps réservée aux scientifiques, la réserve est l’endroit idéal pour les amoureux des oiseaux, pour apprécier la faune sauvage (singes, tortues, lamantins, crocodiles, grenouilles, jaguars, etc.), les nombreuses espèces d’oiseaux (aigles, faucons, hérons, geais, etc.) et la flore abondante.  Les scientifiques viennent de différentes régions du monde afin de venir étudier la nature que l'on ne retrouve uniquement dans cette région.

 


Notre offre

 

Selon vos intérêts, nous pouvons vous recommander la ou les excursions à faire dans la région parmi nos propositions et la durée de l'expédition.

 

En retenant nos services, vous disposerez d'un guide nicaraguayen parlant français qui vous accompagnera pendant votre séjour dans cette région sauvage et naturelle et vous permettra de bénéficier de la meilleure expérience touristique possible. 

 

Prix : 65 U$ pour les honoraires du guide pour chaque journée en excursion.  Ce montant couvre aussi l'accompagnement pour la réservation du moyen de transport pour pouvoir se rendre au point de départ de San Carlos et y revenir, des réservations pour les transports par bateaux vers les destinations choisies, des endroits pour les couchers et de l'embauche du guide spécialisé lors de certaines excursions, s'il y a lieu.  

 

En sus :  Vous devrez assumer l'ensemble des frais de transport, des frais pour les bateaux et ses conducteurs, des frais de repas, des frais de gîtes, des frais d'entrée, des honoraires du guide spécialisé ou autres frais, s'il y a lieu, pour vous et pour le guide de notre agence.